-
-
-
-
-
-
-
HomeSite map
SoC/Offres d'emplois/Stages/2011-2012/ALSOC/Exploration de l'espace de conception multi-niveaux pour des applications de type task farm Print page

Exploration de l'espace de conception multi-niveaux pour des applications de type task farm

Contexte   

Les systèmes intégrés ont grandement gagnés en complexité logicielle et matérielle. Ainsi, des systèmes sur puce intégrant plusieurs dizaines de microprocesseurs, des accélérateurs matériels et
un système d'interconnexion complexe sont de plus en plus fréquents. Cette complexité matérielle et logicielle se retrouve notamment dans le cadre des applications de télécommunication haut-débit qui sont de plus en plus gourmandes en ressources.
Afin d'appréhender cette complexité, l'équipe LabSoC du département COMELEC de Télécom ParisTech et l'équipe ALSOC du LIP6 ont proposé des environnements distincts d'exploration
d'architecture. L'exploration d'architecture consiste à calculer, pour des fonctions applicatives données, une architecture logicielle/matérielle permettant de réaliser ces fonctions et d'optimiser
certains critères, tels que la consommation d'énergie, la surface de la puce, ou par exemple, dans le cas d'une application de télécommunication, un débit réseau.
DIPLODOCUS est l'environnement d'exploration d'architecture proposé par le LabSoC. Il repose sur un profile UML et un outil support nommé TTool.
DSX est l'environnement d'exploration d'architecture proposé par l'équipe ALSOC. Il repose sur les librairies SoCLib, et son format d'entrée est du C.
Ces deux environnements, DIPLODOCUS et DSX, ont été conçus en partenariat avec des acteurs industriels, et notamment, pour DIPLODOCUS, Freescale et Texas Instruments.

Objectif du stage
Actuellement, les environnements DIPLODOCUS et DSX sont utilisés à deux niveaux d'abstraction différents :
L'environnement DIPLODOCUS travaille à un niveau très abstrait, c'est à dire que les éléments de DIPLODOCUS (l'application, les microprocesseurs, etc.) ne permettent pas des simulations précises. Par contre, les simulations sont extrêmement rapides, et des propriétés peuvent être prouvées mathématiquement sur les modèles (preuve formelle). L'environnement DSX permet des modélisations et des simulations à un niveau plus concret, c'est à dire plus proche du matériel. Les modèles sont donc plus longs à réaliser, les simulations sont plus lentes mais beaucoup plus précises.
L'objectif du stage est de comprendre ces deux niveaux d'abstraction, puis de proposer des liens entre ces deux niveaux. En effet, un ingénieur utilisant dans un premier temps DIPLODOCUS, puis DSX, souhaiterait pouvoir réutiliser au niveau de DSX les modèles et les preuves réalisées à l'étape précédente avec DIPLODOCUS.
   

Travail proposé   

Le travail consistera à modéliser une application de télécommunication d'une part avec DIPLODOCUS, et d'autre part avec DSX, et d'en tirer des conclusions. Le stage sera ainsi organisé comme suit :
   1. Modélisation d'une application de télécommunication avec DIPLODOCUS.
   2. Simulation, et preuve formelle sur le modèle DIPLODOCUS.
   3. Modélisation de la même application avec DSX.
   4. Simulation avec DSX, et comparaison des résultats obtenus avec DIPLODOCUS.
   5. Conclusion sur les liens possibles entre DIPLODOCUS et DSX.


Encadrement, durée, localisation   

Le stage sera co-encadré par Daniela Genius, du LIP6, et par Ludovic Apvrille, de Télécom ParisTech. Il durera 6 mois, et démarrera dès que possible. Des déplacements sont à prévoir; ils seront bien entendu intégralement financés par les laboratoires.

 Contact

Daniela Genius, Maison de la Pedagogie Aile A Bureau 004, Tel. 01 44 27 71 24

daniela.genius@lip6.fr

LIP6 LIP6-SoC LIP6 CNRS UPMC